Enceinte : quelles précautions prendre avec les ondes ?

Sommaire

Les ondes électromagnétiques sont souvent au cœur d'un débat : sont-elles dangereuses ? Sur le sujet, on entend tout et son contraire mais pendant la période de vulnérabilité qu'est la grossesse, ça ne coûte rien de prendre quelques précautions. Le point dans notre astuce.

Impact des ondes électromagnétiques chez la femme enceinte

Les effets sur la santé des ondes et leur impact sur le déroulement de la grossesse soulèvent de nombreuses interrogations :

  • Cependant, peu d'études ont été réalisées pour rechercher les effets nocifs potentiels.
  • Quelques études ont testé les ondes sur des bébés souris, mais le cerveau des bébés souris est bien moins développé que celui de nos nourrissons.

Certains éléments ouvrent tout de même la réflexion :

  • Les ondes agissent sur l'activité électrique du cerveau du bébé alors même que celui-ci est en train de se développer (il est par conséquent plus fragile).
  • Selon une étude, les ondes pourraient induire chez le nouveau né une mémoire altérée, une hyperactivité et de l'anxiété.
  • Une autre étude, a mis en corrélation le fait que plus les femmes enceintes sont exposées à des ondes électromagnétiques, plus le risque d’asthme chez leur enfant est élevé.
  • Dans un avis du 21 octobre 2019, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) indique que certaines expertises mettent en évidence des effets biologiques sur l'activité cérébrale en cas d'exposition à un niveau de débit d’absorption spécifique (DAS) supérieur à 2 W/kg.

Même si rien n'est formel, dans le doute, mieux vaut prendre certaines précautions.

À noter : depuis mars 2018, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) reconnaît la réalité des troubles présentés par les personnes intolérantes aux ondes électromagnétiques et recommande leur prise en charge.

Bon à savoir : dans le cadre du déploiement des compteurs communicants Linky sur l'ensemble du territoire, l'Agence nationale des fréquences (ANRF) a prévu que toute personne physique ou morale puisse demander de faire mesurer l'exposition aux ondes électromagnétiques de locaux d’habitation ou de lieux accessibles au public. La demande doit se faire en remplissant le formulaire Cerfa n° 15003, lequel doit être ensuite signé par un organisme habilité (collectivité territoriale, association agréée, fédérations d'associations familiales, etc.). Les résultats des études sont ensuite rendus publics sur le site cartoradio.fr.

Quelques mesures de précaution pendant la grossesse

Pour limiter l'exposition de votre enfant aux ondes électromagnétiques :

  • Mieux vaut choisir un téléphone avec un débit d’absorption spécifique faible (les ondes sont alors moins importantes), sachant que la réglementation autorise comme valeurs limites 2 W/kg (watt par kilogramme) pour la tête et le tronc, 4 W/kg pour les membres.
  • Utiliser le kit main-libres du téléphone portable.
  • Ne pas poser son téléphone sur son ventre, dans une poche près du ventre, sur sa table de chevet, etc.
  • Lorsque le réseau est faible, les ondes augmentent : ne pas téléphoner à ce moment-là.
  • C'est lors de la connexion que les ondes sont les plus fortes : éloigner le portable pendant qu'il recherche votre correspondant.
  • Se tenir à 1 m de distance minimum d'une borne Wifi.
  • Ne pas poser son ordinateur portable connecté en Wifi sur ses genoux ou son ventre.
  • Se tenir loin des plaques à induction, micro-ondes, etc.
  • Débrancher les appareils dégageant des ondes la nuit (box Internet, micro-ondes, etc.).

Bon à savoir : le décret n° 2019-1186 du 15 novembre 2019 et un arrêté du même jour étendent à compter du 1er juillet 2020 l’obligation d’affichage du débit d’absorption spécifique (DAS) à l’ensemble des équipements radioélectriques ayant vocation à être utilisés à proximité du corps humain (moins de 20 cm du corps humain). Les valeurs du DAS devront être affichées sur la notice d’emploi, ainsi que dans les lieux de vente, à proximité de l’appareil.

Pour protéger votre bébé des ondes, des équipements dédiés existent :

  • des bandeaux de grossesse anti-ondes : entre 70 et 100 € ;
  • des plaids anti-ondes à poser sur votre ventre : entre 80 et 100 €.

Pour les femmes enceintes travaillant dans des environnements professionnels où les ondes sont omniprésentes :

  • il existe une recommandation qui conseille de limiter cette exposition : recommandation du Conseil n° 1999/519/CE du 12/07/99 relative à la limitation de l'exposition du public aux champs électromagnétiques (de 0 Hz à 300 GHz) ;
  • parlez-en avec votre médecin du travail.

Bon à savoir : à compter du 1er janvier 2017, les employeurs ont l'obligation de protéger leurs salariés contre les ondes électromagnétiques émises par les appareils présents dans l'entreprise. Après une évaluation des risques, l'employeur devra prendre des mesures en cas de dépassement de certains seuils. Par ailleurs, un conseiller à la prévention des risques liés aux ondes électromagnétiques est désigné dans l'entreprise, et une note de service devra être adressée aux salariés. Le décret n° 2016- 1074 du 3 août 2016 précise également que des précautions particulières devront être prises pour que le niveau d'exposition des femmes enceintes soit réduit au maximum.

Plus d'infos sur le sujet dans nos contenus complémentaires :

Ces pros peuvent vous aider