Femme enceinte en avion

Sommaire

Une femme enceinte peut prendre l'avion sans risques lorsque sa grossesse se passe bien. Voici quelques repères et conseils pour un voyage confortable en avion.

Femmes enceintes : peuvent-elles prendre l'avion ?

Royal College of Obstetricians and Gynaecologists

Selon le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, il est conseillé d'éviter de prendre l'avion :

  • après la 37ème semaine de grossesse, c'est-à-dire au début du 9ème mois, car c'est à partir de ce terme que l'enfant peut naître ;
  • après la 32ème semaine si c'est une grossesse gémellaire.

Les professionnels expliquent qu' « il n'y a pas de preuve montrant que prendre l'avion serait responsable de fausses couches, d'accouchement prématuré ou déclencherait une perte des eaux... Tout le monde est exposé à une légère radiation durant un vol, les vols occasionnels ne présentent pas de risques pour la femme enceinte ni son bébé... ».

Bon à savoir : les variations de pression atmosphérique ou d'humidité n'interféreraient pas sur la santé du fœtus et de sa mère.

Grossesse et avion : exigences différentes en fonction des compagnies aériennes

Le Royal College of Obstetricans and Gynaecologist précise : « Après 28 semaines de grossesse, la compagnie aérienne peut demander un certificat médical. Et la plupart des compagnies n'autorisent pas les femmes à voyager après 37 semaines d'aménorrhées... Il peut être difficile de souscrire à une assurance après ce délai. ».

Il est donc important de demander une attestation écrite confirmant la visite médicale et la date prévue de l'accouchement ; celle-ci confirmant qu'elle n'est pas dans les prochaines 72 heures.

La compagnie, lors de l'enregistrement, peut éventuellement demander la date prévue de l'accouchement, et ainsi ne pas accueillir une femme enceinte dont la grossesse est trop avancée dans son terme.

Pensez aussi à la date du retour par rapport à la date présumée de la fin de grossesse et de l'accouchement.

Bon à savoir : en France, la majorité des compagnies aériennes n'accueillent plus les femmes enceintes après le 7ème mois, voire le 6ème mois de grossesse (du fait du risque d'accouchement prématuré). Consulter la compagnie choisie sur Internet permet de prendre connaissance en détails de ses exigences avant de réserver un billet aller et retour.

Que dit l'organisation mondiale de la santé ?

Dans certaines circonstances, prendre l'avion est contre-indiqué chez :

  • le nouveau-né de moins de deux jours de vie (48 heures) ;
  • les femmes enceintes après 36 semaines de grossesse ;
  • les femmes enceintes de jumeaux après 32 semaines de grossesse ;
  • les personnes atteintes « de maladies cardiaques (angine de poitrine), de douleurs thoraciques au repos, un mal de décompression après la plongée, ou encore une infection des sinus, de l'oreille ou du nez... ».

Grossesse : conseils pour un voyage confortable en avion

En France, l'Agence nationale de Santé publique (Santé publique France, qui a repris en 2016 les missions de l’Institut de Veille Sanitaire-InVS) ou la Haute autorité de santé, HAS, conseillent aux futures mamans de consulter leur médecin obstétricien ou leur sage femme pour chaque voyage en avion, et mettent en garde contre les vols dépassant les quatre heures, durant les dernières semaines de grossesse.

À noter : les scanners corporels des aéroports et les portiques de sécurité repérant les objets métalliques par un champ électromagnétique à basse fréquence, ne sont pas dangereux pour la femme enceinte. Toutefois, celle-ci peut demander, à la place, une fouille corporelle.

Elles conseillent également :

  • De porter des bas de contention pour favoriser une bonne circulation sanguine, car le vol peut entraîner une légère augmentation des risques de varices et de phlébites du fait de la pressurisation. Pensez, pour l'aspect pratique, à les enfiler dès le matin au réveil.
  • De porter des vêtements amples et des chaussures larges pour un confort maximum.
  • De réserver une place près du couloir ou devant les sorties de secours pour avoir accès aux toilettes facilement, pour étendre les jambes, et pour se déplacer plus aisément et plus souvent et ainsi faciliter la circulation du sang.
  • De s'étirer, bouger les pieds, les orteils et les chevilles toujours pour favoriser la circulation sanguine.
  • De retirer ses chaussures, pour alléger les pieds qui risquent de gonfler un peu du fait de la pressurisation.
  • De boire généreusement, car le voyage en avion assèche. Mais il est préférable d'éviter les boissons gazeuses qui risquent de ballonner.
  • De ne pas prendre de repas trop salés et trop abondants pour éviter la rétention d'eau, et d'éviter le café.
  • D'attacher la ceinture de sécurité sous le ventre.
  • Après le voyage, de se reposer du décalage horaire et de la fatigue. 

Bon à savoir : la thrombophlébite, ou thrombose veineuse, est causée par la présence d'un caillot de sang dans une veine. Elle atteint particulièrement les jambes (mollet et cuisse).

Femmes enceintes en avion : contre-indications

Quelques situations présentent une contre-indication au voyage aérien : le diabète, l'hypertension artérielle, une anomalie du placenta et des antécédents d'accouchement d'un bébé prématuré.

Les petits avions dépourvus de cabines pressurisées sont contre-indiqués chez la femme enceinte, car ils forcent son organisme à travailler davantage du fait du manque d'oxygène dans l'avion.

Bon à savoir : il est plus confortable de voyager le deuxième trimestre de grossesse, c'est-à-dire de la 14ème à la 27ème semaine, quand la fatigue et les nausées du premier trimestre sont passées, un voyage en avion pouvant majorer ces troubles.

Ces pros peuvent vous aider