Nausées grossesse

Sommaire

Les nausées affectent beaucoup de femmes enceintes surtout lors du premier trimestre. Les causes de ces nausées ne sont pas totalement connues, elles pourraient être liées aux variations hormonales du début de la grossesse.

Les nausées : un symptôme de grossesse fréquent

Les nausées constituent un des symptômes les plus fréquents de la grossesse : plus de la moitié des femmes enceintes en souffrent et elles sont particulièrement sévères chez environ un tiers des femmes.

Les nausées débutent généralement entre la 4e et la 8e semaine de grossesse. Elles peuvent durer toute la grossesse mais en principe elles s'estompent vers la 12e semaine.

Les nausées sont plus ou moins invalidantes d'une femme à une autre et d'une grossesse à une autre... Elles imposent une hospitalisation au premier trimestre chez 0,3 à 3,6 % d’entre elles en France.

À noter : pour environ 2 % des femmes enceintes, les écœurements sont permanents jusqu'à la fin de la grossesse.

Les nausées surviennent principalement le matin mais peuvent aussi être présentes tout au long de la journée. Elles se traduisent par un dégout alimentaire, des hauts le cœur qui peuvent aller jusqu'aux vomissements et entrainer une perte de poids.

La récidive lors d’une grossesse ultérieure est possible (le risque est d’environ 50 %). 

Comment soulager les nausées ?

Voici quelques conseils pour soulager les nausées liées à la grossesse :

  • fractionner les repas : manger de plus petites quantités mais plus souvent, ainsi l'estomac est moins lourd et la digestion plus facile ;
  • éviter les aliments trop riches, trop gras ;
  • faire préparer les repas si dégoût alimentaire ;
  • privilégier les boissons en dehors des repas ;
  • ne pas s'allonger après les repas ;
  • éviter les odeurs fortes (ail, parfum...).

La prise de probiotiques contenant environ 10 milliards de souches, en majorité des Lactobacillus, permet de réduire la durée des nausées au cours de la grossesse.

Lorsqu'elles ne sont pas trop sévères, la prise de gingembre, de vitamine B6 ou encore l’acupression, l’acupuncture et l’électrostimulation seraient utiles, indique le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF). Inversement, lorsque les nausées sont plus importantes, il est proposé d’arrêter les vitamines prénatales et la supplémentation en fer et de conserver uniquement la supplémentation en acide folique.

Si les nausées deviennent trop invalidantes, une consultation chez le médecin généraliste ou le gynécologue s'impose : il existe des traitements compatibles avec la grossesse qui permettent de diminuer cette sensation désagréable et d'avoir de nouveau l'appétit.

Une hospitalisation peut même être requise si on retrouve une perte de poids supérieure à 10 %, des signes cliniques de déshydratation, un score PUQE (Pregnancy Unique Quantification of Emesis and nausea) supérieur à 13, une hypokaliémie (moins de 3 mmol/L), une hyponatrémie (moins de 120 mmol/L) et une, créatininémie supérieure à 100 µmol/L avec résistance au traitement.

Aussi dans la rubrique :

Santé et grossesse

Sommaire

Vaccins pendant la grossesse

Quels vaccins pendant la grossesse ?

Ces pros peuvent vous aider