Envie fréquente d'uriner chez la femme enceinte

Sommaire

Pendant la grossesse, l'envie fréquente d'uriner se retrouve chez toutes les femmes enceintes. Parfois, elle s'accompagne de fuites urinaires. Regardons en détail dans cet article les causes et les petits moyens pour lutter contre cette envie fréquente d'uriner chez la femme enceinte, même s'ils ne sont pas magiques !

Envie fréquente d'uriner pendant la grossesse : les raisons

Au commencement de la grossesse, l'utérus se trouve contenu dans le bassin. Puis vers la douzième semaine, il remonte dans la cavité abdominale et comprime la vessie dont la taille est par conséquent réduite et dont le fonctionnement du système de fermeture (appelé col de la vessie) se trouve altéré, ce qui force donc à uriner souvent. En fin de grossesse, la tête de votre bébé appuie encore davantage sur votre vessie.

De plus, les changements hormonaux qui interviennent participent eux aussi à la pollakiurie.

Bon à savoir : l'envie fréquente d'uriner est souvent l'un des premiers signes qui annoncent votre grossesse ! Cet inconfort diminue au deuxième trimestre de la grossesse (61 % des futures mamans sont concernées), même s'il semble que la vessie ne soit jamais totalement vidée.

Envie fréquente d'uriner et fuite urinaire 

L'envie fréquente d'uriner est en rapport avec l'afflux de sang et le basculement de l'utérus (que l'on appelle utérus antéversé) interférant sur les ligaments et les muscles sphinctériens et avec l'action de la progestérone, hormone qui, entre autres, assouplit les tissus.

Ces envies fréquentes d'uriner s'ajoutent bien souvent à des fuites urinaires lors d'un effort, d'une toux, d'un éternuement ou d'un éclat de rire. C'est ce que l'on appelle l'incontinence à l'effort.

À noter : certaines femmes enceintes sont plus sujettes aux fuites urinaires que d'autres femmes ; pour elles, il est indispensable de bien préparer leur périnée à l'accouchement. Si vous éprouvez des fuites urinaires trop fréquentes, consultez votre sage-femme ou votre médecin-obstétricien afin qu'ils vous donnent des conseils pour tonifier votre périnée.

Envie fréquente d'uriner : petits conseils simples

Ne diminuez surtout pas votre quantité de boisson, parce que vos urines seraient alors trop concentrées et deviendraient irritantes, ce qui provoquerait des envies encore plus grandes. Mais :

  • évitez de boire du thé et du café, car la théine et la caféine, en plus d'être excitantes, ont un effet diurétique, elles donnent envie d'uriner (attention, le chocolat contient aussi de la caféine) ;
  • buvez beaucoup de liquides parce que vous êtes enceinte (8 à 10 verres par jour) et afin d'éviter la déshydratation. Mais faites-le au court de la journée et en plus petites quantités le soir pour ne pas vous relever dans la nuit. La tisane de fenouil est l'une des meilleures boissons ;
  • ne vous retenez surtout pas lorsque vous ressentez le besoin d'uriner.

Bon à savoir : si votre envie d'uriner devient trop gênante, parlez-en à votre sage-femme ou bien à votre médecin accoucheur.

Envie fréquente d'uriner associée à une sensation de gêne ou de brûlure : l'infection urinaire

La survenue éventuelle d'urines rosées (signe de la présence de sang dans les urines) et l'envie d'uriner souvent associée à une sensation de brûlure, de gêne urinaire, d'inconfort, de miction en gouttes plutôt qu'en jet, de douleurs dans les reins, de fièvre, etc. peuvent révéler la présence d'une cystite ou d'une infection urinaire. Dans ce cas, consultez votre médecin pour une analyse cytobactériologique de vos urines et pour commencer un traitement médical.

Envie fréquente d'uriner associée à d'autres pertes de liquides

Lorsqu'on est enceinte et en fin de grossesse, il n'est pas toujours évident de faire la part des choses devant :

  • une envie fréquente d'uriner isolée ;
  • une légère incontinence à l'effort ;
  • une envie fréquente d'uriner qui semble être accompagnée d'un liquide clair qui ne semble pas être de l'urine, mais plutôt un peu de liquide amniotique ;
  • une envie fréquente d'uriner associée à des pertes translucides, légèrement plus épaisses, inodores et qui s'écoulent de votre vagin, ce qui n'est pas rare pendant la grossesse ;
  • une envie fréquente d'uriner accompagnée d'un liquide rosé, témoin d'une infection urinaire, ou d'un écoulement sanguin venant de l'utérus.

Aussi, prenez contact avec votre médecin, votre sage-femme ou la maternité pour un examen et une analyse précise de ces pertes liquidiennes afin de différencier :

  • une fissure, voire une rupture de la poche des eaux ;
  • des pertes vaginales infectées ou non ;
  • une infection urinaire ou une cause utérine.

L'envie fréquente d'uriner s'arrêtera quelques jours après l'accouchement, lorsque tous les flux liquidiens auront été drainés.

À noter : la perte du bouchon muqueux dans les dernières semaines de la grossesse est normale et spontanée, mais pas systématique. Le bouchon muqueux, lui, par rapport aux urines, a une consistance gélatineuse de couleur opaque, rosée ou brunâtre.

Ces pros peuvent vous aider