Médicaments et grossesse : risques et précautions à prendre

Sommaire

Médicaments et grossesse ne font pas bon ménage. Aussi, il est nécessaire de prendre un maximum de précautions avant tout traitement médicamenteux durant votre grossesse.

Médicaments et grossesse : quels sont les risques ?

La grossesse comprend 2 périodes importantes au développement de l'enfant :

  • la période embryonnaire : elle correspond au premier trimestre de la grossesse durant laquelle a lieu l'ébauche de tous les organes ;
  • la période fœtale : après le premier trimestre et jusqu’au 9e mois, l'embryon devient fœtus et ses organes acquièrent leur maturité fonctionnelle.

Or, les médicaments pris en cours de grossesse sont susceptibles d'agir sur ce développement. On distingue parmi ces effets :

  • Les effets tératogènes :
    • ils peuvent entraîner une malformation de l'embryon ;
    • période à risque : premier trimestre.
  • Les effets fœtotoxiques :
    • ils peuvent ralentir le développement du fœtus, atteindre à la croissance ou à la maturation histologique ou fonctionnelle des organes ;
    • période à risque : deuxième semestre.
  • Les effets néonataux : liés à une absorption médicamenteuse en fin de grossesse ou pendant l'accouchement.

À noter : suite au décret n° 2017-550 du 14 avril 2017, des pictogrammes « femmes enceintes » sont apposés sur les boîtes de médicaments à risque fœtotoxique ou tératogène à compter du 17 octobre 2017. Le pictogramme avec un cercle rouge barré et une silhouette de femme enceinte à l'intérieur correspond à une interdiction totale d'utiliser le médicament pendant tout ou partie de la grossesse. Le pictogramme avec un triangle rouge et une silhouette de femme enceinte recommande de ne pas utiliser le médicament pendant la grossesse, sauf en l'absence d'alternative thérapeutique.

Bon à savoir : le paracétamol reste un traitement important chez la femme enceinte en raison du peu d'alternatives disponibles. Toutefois les agences de santé appellent les femmes à la vigilance et à demander conseil à un professionnel de santé (médecin, pharmacien) car des risques tératogènes existent.

Précautions à prendre

Avant tout, sachez que l'autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée aux médicaments légaux comprend une évaluation spécifique des risques liés à la prise du médicament pendant la grossesse.

Le résumé des caractéristiques du produit (RCP) comprend une rubrique intitulée grossesse et allaitement où des informations vous sont données quant aux risques et à la conduite à tenir.

Voici certains médicaments non compatibles avec la grossesse :

  • antitussifs à base de codéine ;
  • médicaments pour déboucher le nez ;
  • aspirine ;
  • anti-inflammatoires ;
  • somnifères ;
  • anxiolytiques ;
  • antidépresseurs (il faut peser les risques et les bénéfices des antidépresseurs avant de décider d’arrêter ou de continuer/débuter un traitement par inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine pendant la grossesse).

À noter : d'une façon générale, mieux vaut demander conseil à votre médecin avant toute prise de médicament pendant la grossesse.

Ces pros peuvent vous aider