Lochies

Sommaire

Après l'accouchement, le corps de la jeune maman a besoin de temps pour retrouver son état initial, et les lochies, des saignements qui durent généralement une dizaine de jours, font partie de ce processus normal. On vous en parle ici !

Lochies : caractéristiques

Suite de couches

Après l'accouchement, l'utérus continue de se contracter, ce qui lui permet de diminuer de volume et de retrouver une taille normale en 2 à 3 mois environ. Le col de l'utérus se modifie également, il se referme et redevient tonique. L'ovaire, quant à lui, reprend sa sécrétion d'œstrogènes. Le retour de couches (reprise des règles) survient environ au 45e jour du post-partum, soit 4 à 6 semaines après l'accouchement en l'absence d'allaitement.

La période allant de l'accouchement au retour de couches (retour des règles) s'appelle « les suites de couches ». Au début de cette période, des saignements sont à prévoir : on les appelle des lochies. 

Bon à savoir : que l'accouchement se soit déroulé par voie basse ou césarienne, les lochies sont un processus normal.

Des saignements pendant plusieurs jours

Les lochies sont un écoulement provenant de la vulve et qui sont dues à la cicatrisation de la muqueuse utérine qui a été lésée par le placenta. Ces pertes sont sanglantes les 3 premiers jours suivant l'accouchement. Elles ont le même aspect que le sang menstruel mais sont plus abondantes.

Ensuite, environ jusqu'au 8e jour, les lochies ont un aspect séro-sanglant : elles contiennent du sang mais aussi sérum, leur aspect est donc plus clair. Elles s'éclaircissent encore progressivement pour disparaître entre le 10e et le 15e jour.

L'arrêt des lochies peut varier d'une femme à l'autre, il a lieu lorsque la muqueuse de l'utérus est complètement cicatrisée.

Bon à savoir : ces pertes peuvent reprendre, plus abondantes et sanguinolentes autour du 21e jour. Cette intensification des lochies s'appelle « le petit retour de couches » mais il ne correspond pas à une reprise des cycles menstruel. Il marque la chute des hormones de grossesse.

Les précautions à prendre en cas de lochies

Des serviettes hygiéniques spéciales (de très grande taille) sont nécessaires pour éviter les fuites. Pour éviter le développement de germes, pensez à changer de serviette toutes les heures, environ. La qualité et la quantité des lochies doivent être surveillées afin de repérer toute anomalie.

Bon à savoir : pendant la période de lochies, il est conseillé d'avoir une toilette intime quotidienne avec un savon pH neutre. Il n'est pas nécessaire de se laver plus souvent, au risque de déséquilibrer la flore vaginale (préférez un lavage à l'eau claire si vous ressentez le besoin de vous laver).

Anomalies liées aux lochies

Les sages-femmes surveillent l'aspect des lochies : leur quantité, leur aspect mais aussi leur odeur. En effet, une odeur fétide associée à de la fièvre peuvent être les signes d'une infection de l'utérus : l'endométrite aigüe du post-partum. Un débris de placenta ou un caillot de sang resté dans l'utérus peut être à l'origine d'une telle infection. Le personnel médical s'assurera donc de la vacuité utérine (utérus vide) grâce à une échographie.

Bon à savoir : en cas d'endométrite, un traitement antibiotique est nécessaire.

Ces pros peuvent vous aider