Accoucher à domicile : tous nos conseils

Sommaire

L'accouchement à domicile (AAD) n'est pas interdit en France et relève d'un choix personnel souvent lié à la volonté de vivre son accouchement le plus simplement possible et sans qu'il soit surmédicalisé.

Pour faire ce choix, voici ce qu'il faut savoir.

Atouts de l'accouchement à domicile

L'accouchement à domicile présente plusieurs avantages :

  • Vous êtes plus libre de vos mouvements.
  • Vous êtes en territoire connus, avec vos repères, votre confort, etc.
  • Vous serez libre de choisir votre position pour accoucher.
  • Le père peut s'impliquer davantage dans les préparatifs de l'accouchement.

Bon à savoir : avez-vous pensé à la maison de naissance ? Il s'agit d'une structure autonome qui, sous la responsabilité exclusive de sages-femmes, accueille les femmes enceintes dans une approche personnalisée du suivi de grossesse jusqu'à leur accouchement. Elle offre aux femmes ne présentant aucun facteur de risque connu un accouchement physiologique, moins médicalisé, tout en étant contiguë à un établissement de santé, ce qui garantit une plus grande sécurité en cas de complication. Ces maisons font l'objet depuis 2021 des articles L. 6323-4 et suivants du Code de la santé publique. Les maisons de naissance ne prennent pas en charge les femmes présentant une grossesse multiple ou un utérus cicatriciel. De même, elles n’assurent pas la prise en charge des urgences obstétricales.

Limites et contre-indications de l'AAD

Dans certains cas, accoucher chez soi n'est pas recommandé si :

  • vous êtes enceinte de jumeaux ;
  • votre bébé se présente par le siège ;
  • en cas de risque de naissance prématurée ;
  • vous avez un diabète gestationnel ou de l'hypertension ;
  • vous en êtes à plus de 42 semaines de grossesse ;
  • vous avez un taux trop faible d’hémoglobines dans le sang : le risque d'hémorragie est alors élevé.

D'autre part, sachez que la péridurale n'est pas possible à domicile. Si vous souhaitez lutter contre la douleur, il vous faudra trouver une autre méthode : hypnose, haptonomie, chant prénatal, etc.

Préparatifs de son accouchement à domicile

Si vous prenez l'option de l'accouchement à domicile, vous devrez effectuer certains préparatifs afin que tout se déroule au mieux le jour J :

  • Il est conseillé d'avoir suivi des cours de préparation à l'accouchement.
  • Les 7 visites et examens obligatoires de la grossesse (prises de sang, échographies, etc.) seront à réaliser même si un AAD est programmé : ils pourront se faire avec la sage-femme libérale qui vous accouchera si vous la choisissez dès le début de votre grossesse.
  • Inscrivez-vous malgré tout dans un hôpital ou une clinique : en cas d'urgence cela peut servir et cela vous laisse la possibilité de changer d'avis.
  • La sage-femme vous donnera une liste de matériel à prévoir : alèse jetable, gants, bassine, etc. et viendra avec le matériel nécessaire : boîte d'accouchement, appareil de monitoring, matériel de perfusion, kit de réanimation, etc.

Déroulement de l'AAD

Pour finir, voici quelques infos pratiques concernant le déroulement de l'AAD :

  • Un certificat de naissance est remis aux parents pour la déclaration, comme à l'hôpital.
  • La sage-femme pourra réaliser le test de Guthrie après l'accouchement mais ne pourra effectuer la visite des 8 jours : un médecin traitant ou un pédiatre devra la faire.
  • Concernant la prise en charge de l'accouchement à domicile :
    • si la sage-femme est conventionnée : il est remboursé par la Sécurité sociale (sauf dépassements d'honoraires) ;
    • si elle ne l'est pas : tous les frais sont à votre charge. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mutuelle pour savoir ce qu'elle rembourse.

Bon à savoir : un AAD coûte environ 312 €.

Choix de la sage-femme

Votre gynécologue ne pratique peut être pas l'accouchement à domicile mais il pourra vous indiquer des confrères ou des sages-femmes libérales le pratiquant. Contactez-les le plus tôt possible pour en discuter.

À noter : pour trouver une sage-femme pratiquant l'AAD, rendez-vous sur le site de l'Association Nationale des Sages-Femmes Libérales.

Besoin de plus de conseils avant de prendre une décision ?

Ces pros peuvent vous aider